Welcome!

SYS-CON.TV Authors: Elizabeth White, Pat Romanski, Liz McMillan

News Feed Item

Selon l'ambassadeur ukrainien auprès de l'Union européenne, l'accord d'association résoudra le problème de l'UE quant aux tarifs OMC de l'Ukraine

KIEV, Ukraine, January 9, 2013 /PRNewswire/ --

Une fois signé l'accord d'association entre l'UE et l'Ukraine, la demande de Kiev visant l'augmentation des plafonds tarifaires de l'OMC sur 371 produits n'affecterait pas les pays membres de l'UE, a déclaré Kostyantyn Yeliseyev, ambassadeur de l'Ukraine auprès de l'UE, dans une interview accordée à  Interfax. « Ce document prévoit l'ensemble des conditions commerciales respectives entre Kiev et Bruxelles, y compris les tarifs et les quotas », a précisé le représentant.

La signature et la mise en œuvre de l'accord d'association avec l'UE contribueront au déblocage du problème de ces 371 articles, a indiqué M. Yeliseyev. L'accord d'association entre l'Ukraine et l'UE réglemente le traitement national et l'accès au marché des produits, prévoit l'élimination des droits de douane, des frais et autres charges sur certains produits, tel qu'indiqué dans la version non officielle de l'accord, publiée par kyivweekly.com.ua. L'accord d'association introduit des recours commerciaux (des mesures de sauvegarde, antidumping, compensatoires, etc.), encourageant les pays signataires à limiter leur influence sur le commerce bilatéral.

En septembre 2012, l'Ukraine a informé ses partenaires commerciaux de l'OMC de ses intentions visant à renégocier les tarifs maximums pour un large éventail de produits importés. Si elle venait à être appliquée, cette mesure affecterait des importations ukrainiennes d'une valeur totale de 4,6 milliards USD (en 2011), a communiqué Reuters. Auparavant, la renégociation des plafonds tarifaires au sein de l'OMC était rare et elle ne concernait qu'une gamme limitée de marchandises. Certains experts craignent que les démarches de l'Ukraine n'entraînent une vague de mesures protectionnistes à travers le monde.

L'UE ainsi que d'autres pays membres de l'OMC ont exprimé leur inquiétude quant à la demande de l'Ukraine d'augmenter les tarifs. Kiev a justifié ses démarches citant l'aggravation des problèmes économiques au sein du pays. En mai 2012, l'Ukraine aurait envisagé des mesures de sauvegarde visant à protéger l'industrie de la construction automobile.

Il est intéressant de remarquer que l'article 44 de l'accord d'association entre l'Ukraine et l'UE prévoit le droit de l'Ukraine d'adopter des mesures de sauvegarde « sous forme de droits à l'importation plus élevés sur les voitures particulières en provenance de l'UE », si certaines conditions sont satisfaites.

L'Ukraine s'est jointe à l'OMC en 2008 et avait fait sa demande d'adhésion en 1993. L'OMC se définit comme « un forum permettant aux gouvernements de négocier des accords commerciaux » et comprend 157 membres. En adhérant à l'OMC, l'Ukraine a pris des engagements sur les produits (les tarifs, les quotas, les plafonds) et les services (acceptant de donner « l'accès aux fournisseurs de services étrangers de façon non discriminatoire »). Selon Wto.org, les principaux partenaires commerciaux de l'Ukraine sont la Communauté européenne, la Russie, la Turquie, le Bélarus et les États-Unis.

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.